FERNANDO
DAVILA

Sans-Contrefaçon

– Parution Décembre 2019 –
[EN STOCK]

Edition limitée, signée et numérotée à 150 exemplaires

La Capsule de Fernando Davila est un coffret surprise de l’artiste en édition limitée, numérotée et signée à 150 exemplaires. Pour 40€ seulement (pour un contenu ayant une valeur de plus de 100€), découvre cet artiste urbain surprenant à travers une oeuvre énigmatique, des surprises immersives, un fanzine intimiste et nos cadeaux audacieux.

Disponible à partir de Décembre 2019, la Capsule de Fernando Davila, de la collection Capsule Urbaine, a beaucoup de succès et part très vite. Récupère ta Capsule et fais la dédicacer par l’artiste lors de notre vernissage en décembre 2019 (date à venir). Si tu n’es pas disponible ou que tu n’es pas de Lyon, récupère ta Capsule en point relais (gratuitement) ou fais-toi la livrer directement chez toi (+ 6,50€).

Qui est Fernando Davila ?

Plasticien autodidacte, Fernando Davila, fait ses armes dans la rue par le biais du graffiti. Son inspiration, tirée de la bande dessinée, des artistes de la « figuration libre », et de ses origines espagnoles lui vaut d’être un peintre inter-ethnique et pluriculturel. Il travaille actuellement dans la mouvance des artistes latinos tel qu’El Pez, Alex Yanes et Zoonchez . Ses œuvres, compositions de formes pures et d’aplats colorés, sont efficaces et sans détours. 

« Il n’y a pas de vérité en art,
il n’y a que la foi en ce que l’on fait. »

Fernando Davila était représenté par plusieurs galeries, en France comme à l’étranger, où il a rejoint des artistes parmi les plus réputés du mouvement Street Art. Aujourd’hui, il travaille avec de grands groupes tel queMediaGraphic, Vinci, Neolia et des grands noms du luxe … Au delà de son activité d’artiste, il a ouvert sa propre galerie, « Sans-Contrefaçon », en 1996, qui est pour lui l’occasion de promouvoir l’art contemporain et, en particulier, le « Graff ». De plus, il est le co-fondateur du festival Safir (street art festival de roche la molière) qui accueille une 40 aine d’artistes majeurs chaque année. Il s’implique aussi en tant que commissaire artistique au sein de RG-4 (Conciergerie et Atelier d’artistes).

« Pour moi, oser l’art c’est
sortir des sentiers battus,
casser les règles, les normes
et aller plus loin. »