Marseille : 5 artistes Street-Art à connaître !

par | 11 Mai 2020 | Street-art

La France regorge d’artistes street-art talentueux, et si l’on faisait un zoom sur Marseille ? On a déniché pour toi cinq artistes à connaître sur Marseille en ce moment ! On vous invite également à partager vos coups de cœur de la cité phocéenne par mail à contact@capsuledartiste.com.

« Le vieux pêcheur » de Nhobi – Crédits photo : Nhobi

Artiste n°1 : Manyoly

Manyoly est une artiste passionnée par la femme, et en réalise des portraits qui sont reconnaissable grâce aux couleurs vives choisis. D’origine marseillaise, suite à un voyage en Asie, elle décide également de réaliser les portraits d’hommes et de femmes rencontrés pendant son voyage. Très présente dans les festivals son environnement primaire reste tout de même les murs où elle expérimente avec les couleurs et les contrastes.

Site | Facebook | Instagram

Crédits photo : Manyoly

Artiste n°2 : DIFUZ

Ayant un atelier dans le quartier du Panier à Marseille, DIFUZ, a commencé sa carrière en réalisant des graffs vandales, ce qui le mène vers une poursuite d’étude dans l’univers de l’art. Ce jeune marseillais, réalise de nombreux fresques et fonde le collectif Kintflosh, qui promouvait l’art urbain en allant du street art jusqu’à la danse hip-hop. Ses œuvres sont généralement représentés par des caricatures humaines ou animales sur ses fresques et font souvent réfléchir sur la condition humaine et la société dans laquelle nous vivons.

Site | Facebook | Instagram

« The 3 Cats » – Crédits photo : GAMO & DIFUZ & STOM500

Artiste n°3 : Nhobi

D’origine brésilienne, Nhobi développe ses capacités de créations à travers le tag, il choisit ensuite de se lancer dans la mode et la création de vêtements, cependant sa passion pour l’art mural l’appelle toujours. Il décide finalement d’opter pour le street-art afin d’exprimer sa créativité plus directement et publiquement. Aujourd’hui, il vit à  marseille et ses œuvres sont synonymes de d’une rencontre avec le fictif en déformant la réalité avec une belle touche de couleurs. Il porte également un intérêt pour la nature.

Site | Facebook | Instagram

« Le Vieux Pêcheur » – Crédits photo : Nhobi

Artiste n°4 : Remy Uno

Le Marseillais, Remy Uno lance sa carrière à la fin des années 1990 par le street-art, son intérêt porte vers l’artiste et son modèle. Ses œuvres nous laissent voir deux réalités grâce à son style coloré et géométrique. D’un côté la représentation humaine qui semble très réelle, de l’autre la caricaturisation de ces personnes en utilisant un ensemble de techniques afin d’apporter une distorsion à l’œuvre.  

Site | Facebook | Instagram

Crédits photo : Remy Uno

Artiste n°5 : Mahn Kloix

Issu d’une famille porteur de de grands combats sociaux, Mahn Kloix lance sa carrière en 2003 Lors de ses études, il connaît une influence d’art “épurée, froide et nette”, il opte pour la représentation portrait, cela a prit début à Istanbul lorsqu’il croise de jeunes manifestants Aujourd’hui les portraits du Marseillais racontent l’histoire des personnages représentés, on les reconnaît grâce à leurs lignes noires et précises. 

Site | Facebook | Instagram

Make Marseille Queer Again – Crédits photo : Mahn Kloix

Artiste bonus : Invader

Franck Slama, plus connu sous le nom d’Invader, est un mosaïste français né en 1969. Il réalise son projet “Space Invaders” qu’il développe depuis 1998 et qui a pour but de diffuser de l’art autrement que par les institutions culturelles qui ont une grande influence dans ce milieu, notamment en France. Ce projet s’étend à échelle mondiale notamment à Marseille avec 13 “Invaders” et un score de 220 points. « Space Invaders » est perçu comme un jeu pour Franck Slama ainsi que son public.

Site | Facebook | Instagram

Space Invaders, Marseille  – Crédits photo : Invader

L’univers du street-art te fascine ?

On te fait découvrir un artiste urbain tous les trimestres à travers un coffret surprise inédit en édition limitée !